Blog navigation

Derniers articles

Derniers commentaires

  • Merci pour le partage d'informations sur ce sujet....

Le chocolat pour lutter contre les maladies rénales

921 Vues

Plusieurs études attestent que les flavanols, substances contenues dans les fèves de cacao, et notamment l’épicatéchine, très présent dans le chocolat noir, amélioreraient la capacité de marche des personnes atteintes de maladies artérielles périphériques, en modulant de façon bénéfique leur vasorégulation ainsi que leur stress oxydatif. Ces maladies sont malheureusement très fréquentes puisqu’elles touchent un peu plus 200 millions d’individus à travers le monde. Le chocolat serait donc un moyen de lutter contre les maladies rénales ? Voyons cela plus en détail.

 

L’étude McDermott sur les effets du cacao.

Pendant 6 mois, des essais cliniques ont été menés par le Docteur McDermott, dans le cadre de l’étude COCOA-PAD. Celui-ci a étudié précisément l’impact de la consommation de cacao sur 44 patients atteints de maladies rénales. Certains patients ont reçu des boissons composées de cacao très riches en flavanol, d’autres ont reçu des placebos. Les boissons ont été consommées trois fois par jour.

 

Protocole d’étude.

Au bout des six mois, la distance de marche et la dilatation médiée par le flux de l’artère brachiale, ont été évaluées 2 heures et 30 minutes après la consommation des boissons, puis 24 heures plus tard. En parallèle, toujours au bout des six mois, la distance de marche maximum et sans douleur a été évaluée à l’aide d’un tapis roulant, 48 heures après l’ingestion des boissons.

 

Bien entendu, d’autres critères ont été évalués durant les tests : modifications de la structure de la musculature des membres, analyse histologique de la fonction mitochondriale, biopsies de muscles du mollet, études des niveaux de métabolites d’épicatéchine et de théobromine.

 

Le chocolat améliore la circulation sanguine.

Les résultats de l’étude indiquent que les flavanols de cacao ont donné des effets particulièrement bénéfiques sur le fonctionnement des vaisseaux sanguins chez les patients qui présentent une fonction rénale classique. Les flavanols, présents dans le cacao et donc dans le chocolat noir tel que celui disponible chez vos chocolatiers, font partie d’un grand groupe de substances que l’on nomme flavonoïdes et qui sont répartis en 6 sous-groupes : les flavanols (thé, fruit, vin et cacao), les flavonols (tomate, thé, brocolis), les flavones, les isoflavones (légumineux et soja), les flavanones (agrumes) et les anthocyanes (vins et fruits rouges). Ceux-ci apparaissent naturellement dans les aliments de type végétal, comme la fève de cacao.

 

Bien entendu, les flavanols sont aussi présents dans d’autres produits comme par exemple le vin rouge, ou encore le thé… Mais il faut noter que les flavanols présents dans la fève de cacao sont un mélange vraiment singulier. Ainsi, 200 mg de flavanols contenus dans du cacao permettent de maintenir l’élasticité des vaisseaux sanguins et donc de contribuer à une circulation sanguine fluide et saine.

 

Pour votre santé, manger du chocolat.

Mécaniquement, on explique les effets du cacao sur la santé par l’activation de la production de monoxyde d’azote dans le corps, ce qui provoque la relaxation des cellules vasculaires. De plus, les flavanols possèdent des propriétés antioxydants capables de réduire le stress oxydatif et donc de réduire les risques de dysfonction des plaquettes sanguines.

Préférez toujours les chocolats d’un maître chocolatier comme les Chocolats Diot ou vous y trouverez plus facilement la teneur réelle en cacao et une réelle qualité de produit. Il est d’ailleurs intéressant de remarquer que l’agence européenne de sécurité alimentaire a autorisé une allégation de santé concernant les flavanols de cacao et leur rôle dans le maintien d’une vasodilatation normale de l’endothélium.

 

Pour plus de simplicité, dites-vous que ces 200 mg de flavanols peuvent être trouvé dans 2,5g de cacao riche en flavanols ou alors dans 10 g de chocolat noir. Mais attention, pas n’importe quel chocolat noir. La concentration en flavonoïdes dépend du traitement de l’inclusion d’autres ingrédients. Ainsi, les chocolats industriels, souvent de piètre qualité sont à éviter.

Publié dans: Informations et conseils

Laurent Diot, votre maître chocolatier, met à disposition ses connaissances ou son savoir-faire pour vous faire découvrir l'univers unique des chocolats Diot

Laissez un commentaire